facebook . vimeo Français . English
ÉLIAN MATA
[ imaginer, créer, propager ]

ACCUEIL
. PIÈCES . CALENDRIER . PRESSE . CONTACT & PRO

TRAJECTOIRES
____________________________________________
[création 2020-2021]




Art
 

« 
[...]Trajectoires présentée au début des Journées de la Culture 2020 à la Maison de la Culture Marie-Uguay nous a coupé le souffle [...]  Journées de la Culture 2020. Montréal.

   Trajectoires explore les nuances de l'être humain, en une série de rencontres et de dialogues à propos de ce qui existe aussi en chacun de nous. Différents parcours géographiques et émotionnels à emprunter y sont proposés afin d’entrer en contact avec l’autre. Huit femmes et hommes y incarnent plusieurs archétypes, puissants et vulnérables à la fois – en une installation performative de six tableaux ; Narcisse, Skennen'kó:Wa, Magna Mater, Anima, Animus, Androgyne. À travers le public déambulant, ils prennent vie, puis s’éteignent, chacun avec force et pudeur. Au-delà des tableaux qu'ils symbolisent, leurs seules présences et diversités témoignent de toutes leurs richesses; âges, sexes, ethnicités, origines, genres, orientations, personnalités, etc.  Récits énigmatiques, voies singulières, Trajectoires brouille ainsi certains codes entre spectateurs et performeurs pour créer un être-ensemble capable d'ouvrir l'éventail de nouvelles approches sensibles et transculturelles. Trajectoires évoque ici la complexité et le foisonnement de la psyché humaine – et invite à la réflexion.

photos : Vanessa Fortin & David Wong

 
 
#diversity #equality #performance #lgbt #lgbtq #lgbtq2s #lgbttiqq2saa #diversité #montreal #conseildesartsetdeslettresduquebec #conseildesartdemontreal #lgbtq  #arrondissementsudouest #lesudouestmontreal #design #costumedesign #narcisse #magnamater #skennenkowa #anima #animus #androgyne


 






FORÊT

____________________________________________
[création 2017-2019]



Art
 
 
FORÊT
révèle les stigmates des corps enracinés à la nature sauvage s’engageant avec fougue dans l’exploration de l’immédiateté de l’être, et renvoyant au lieu où tout a commencé, à la source. Entre abandon et exaltation, se met alors en place le mouvement intime, ce battement primaire, presque animal, qui précède la pensée. L'immanence de l’être dans sa plus grande fragilité et son naturel le plus authentique, devient à ce moment précis réalité de par son existence, son explication, sa valeur. 


 
 
 
«
[...] forte en images [...]
Catherine Lalonde. LE DEVOIR.

« [...] une expérience formidable [...]

Maïté. WEB & MASCARA.

« [...] corps nus, corps politiques [...]

Alain-Martin Richard. JEU, Revue de Théâtre.

« [...] six interprètes qui ont des corps vraiment différents, ça c'est vraiment cool [...]
Stéphanie Dufresnes. ICI Première, Radio-Canada.

« [...] douce allégorie sociale sur nos origines humaines toutes différentes [...]
Robert St-Amour. SUR LES PAS DU SPECTATEUR.

«
[...] Une belle fable sur l’innocence et la découverte de soi, et surtout sur la genèse.
Denis-Martin Chabot. ZONE CULTURE.

« [...] cette pièce intrigue au niveau de la manière d’aborder son sujet [...]
Lucie Lesclauze. DFDANSE.